ecarte tes cuisses

L’expérience sexuelle et le nombre de partenaires

Les femmes dominatrices préfèrent-elles dominer plusieurs mâles ou plutôt exercer leur pouvoir sur un seul individu ? Autrement dit, la qualité de l’expérience sexuelle serait-elle proportionnelle au nombre des partenaires ? Sans hésiter, beaucoup de gens répondront par l’affirmative tandis que d’autres hésitent un peu. Faisons le point.

Le nombre de partenaires sexuels augmente

Après la révolution sexuelle, la sexualité n’est plus un sujet tabou et il semblerait qu’elle est aussi devenue un produit de consommation. Ainsi, on raisonne en termes de « performances » et dans ce contexte, la multiplication des partenaires est normale, voire encouragée. D’ailleurs, au sein de certains couples, avoir une relation sexuelle avec un autre partenaire n’est pas interdit, tant que l’autre est au courant. Par conséquent, les soirées libertines deviennent nombreuses et les clubs échangistes s’agrandissent. Au cours de ces évènements, on assiste parfois à des séances où des dominatrices tiennent tout le monde à leur merci.

La qualité des relations sexuelles est-elle meilleure ?

En matière de sensations fortes, plus les partenaires sont nombreux, plus l’adrénaline augmente et les émotions sont amplifiées. Ainsi, quand une femme a eu plusieurs amants, elle a expérimenté des plaisirs variés et il en va de même pour un homme. Par contre, si on raisonne en matière de profondeur et de richesse, on peut dire qu’on peut atteindre le nirvana, et à plusieurs reprises, même avec un unique partenaire. Dans ce contexte, la sexualité est vécue comme un cheminement à deux, le couple explore de nouveaux horizons et multiplient les expériences : anulingus, sodomie, jeux de rôles, bondage…

Prendre un peu de recul

Limiter (ou non) le nombre de partenaires sexuels est un choix individuel, il s’agit presque d’une mode de vie. Cependant, il faut prendre le temps de se demander si l’on est heureux dans la configuration actuelle. Si oui, tant mieux, sinon, il serait peut-être temps d’adopter une nouvelle approche.