ecarte tes cuisses

Retrouver son premier amour sur internet

Il faut dire qu’aujourd’hui le numérique ouvre de nombreuses portes, un grand éventail de possibilités qui vont parfois au-delà de ce que nous pensons réalisable. Le tel rose s’est fait distancé par les nombreux sites pornos comme http://www.telrose69.fr, le contact lui s’est virtualisé. Par exemple, à une époque on n’aurait jamais pensé pouvoir retrouver notre premier amour sans faire appel à un détective privé. Grâce à nombreux réseaux sociaux qui sont aujourd’hui mis à notre disposition, c’est chose possible. Et les réseaux sociaux il y en a la pelle, on ne le compte même plus tellement ils sont nombreux : Facebook, Twitter, Tinder, Instagram, LinkedIn, etc. Étant donné que la société actuelle communique beaucoup d’informations dessus, il ne faudra pas faire un travail de détective pour retrouver la personne souhaitée.

La magie des réseaux sociaux

Ce qui est intéressant avec les réseaux sociaux c’est qu’il y a de grandes chances que nous sommes liés avec la personne que l’on recherche sans pour autant que nous le sachions. Une simplicité qui peut avoir de grands impacts sur notre existence même. Étant donné que nous sommes pour la plupart de nature curieuse, il n’est pas rare qu’hommes et femmes soient piqués par l’idée de renouer contact avec le passé et pourquoi pas plus s’il y a de l’affinité. Une toute nouvelle révolution de l’époque actuelle. On peut même dire que grâce au numérique, le passé vous est à portée de main et que vous pouvez tendre la main à tout moment si vous le souhaitez. On a d’ailleurs inventé un nom aux personnes qui souhaitent retrouver leurs premiers amours sur Facebook, ces personnes qui ont tendance à regarder l’amour comme dans un rétroviseur, si c’est votre cas on vous appellera alors « rétrosexuel ». Ici on parle plus de saut vers quelque chose de déjà connu à l’inverse des histoires d’amour naissant où on ne sait pas vraiment dans quoi on s’embarque.

Une suite logique

En observant de près des connaissances à moi, je me suis rendu compte que pour certains leurs séparations n’étaient en quelque sorte qu’un break, qu’ils avaient fait une pause de courte ou de longue durée pour ensuite reprendre là où ils s’étaient arrêtés. J’ai par exemple une amie qui s’est remise avec son tout premier fiancé une vingtaine d’années après leurs séparations, cela malgré qu’ils ont eu chacun de leurs côtés des enfants. Ce qui est tout à fait honorable dans l’acte même de se remettre, on peut en quelque sorte dire que l’amour est rentré gagnant de cette histoire.
C’est aussi une manière pour les rétrosexuel de repartir sur de meilleures bases, d’apprendre de leurs erreurs et de leurs différends pour passer à un stade supérieur. C’est toujours plus intéressant de savoir que notre partenaire connait à l’avance tous nos défauts et qu’il/elle accepte tout de même de se remettre avec nous. Ce qui n’est pas toujours le cas des premiers rendez-vous où on appréhende beaucoup la suite des choses, si l’un ou l’autre est déçu d’être face aux défauts de l’autre.